La faute à la manette !

La falm !

13 ans (mise à jour : 11/03) - dernier article : Naguère froide.

Mot-clé - Resident Evil

mardi 14 février 2012

TamagoStrip 3

Jill.png
En ce jour de fête pour les valentines, comment ne pas rendre hommage à la plus téméraire d’entre elles : Jill Valentine

Lire la suite

vendredi 27 janvier 2012

Revelathon

((/blog/images/0111janvier/revelathon.jpg

Aujourd’hui sort Resident Evil: Revelations. Le jeu d’horreur de Capcom est le premier chez nous à utiliser le deuxième pad circulaire de la 3DS. Ce second joystick de pouce vient sous la forme d’un appendice difforme, et il est le monstre le plus étrange de toute cette histoire.

Lire la suite

vendredi 30 juillet 2010

Complexe du Blanc au Mozombique


Resident Evil 5 a provoqué dès son premier trailer une vive polémique. Jusqu’à sa sortie, journalistes et activistes l’ont copieusement accusé de véhiculer « de manière si flagrante de vieux clichés sur le périlleux “Continent Noir” et la perversité primitive de ses habitants qu’on le croirait écrit dans les années 20 » (Dan Whitehead, Eurogamer).

La controverse est maintenant éteinte, en particulier depuis la décision du British Board of Film Classification qui statuait en mars 2009 qu’il n’y avait rien de raciste à ce qu’un Africain mort-vivant tue une jeune blanche en Afrique (la scène qui a focalisé les critiques). Charbonnier est maître chez soi.

Pour autant, le jeu lavé de ces vilains soupçons, on n’a jamais dit à quel point le choix de Capcom de placer l’action d’un Resident Evil en Afrique était remarquable et complètement approprié.

Lire la suite

jeudi 21 janvier 2010

Tricella

excella.jpg

Excella Gionne, le PDG de Tricell, sera de retour dans la future extension téléchargeable de Resident Evil 5 en tant que personnage jouable pour le mode Mercenaires. Avec des poses à faire saigner les zombies par les trous de nez, ça va être dur de ne pas racheter ce fiasco de jeu.

excella2.jpg

Insert com

dimanche 28 juin 2009

R5E


Voici le deuxième épisode parodiant le scénario de Resident Evil 5 dans un strip en Flash.

Lire la suite

mardi 14 avril 2009

Papiers s'il-vous-plaaargh

400px-RE1_beretta1.jpg
RE5_BSAA_ID_Chris.JPG
Resident Evil 1 (première image) faisait bien plusse peur que Resident Evil 5 (seconde image). La preuve : le Chris effrayé à la signature empressée a fait place à 98 kilos de stéroïdes qui ont la situation sous contrôle; et te signent un autographe à la cool.
Avec de jolies cursives.
Source

Insert com

mardi 24 mars 2009

Ha ha

Lire la suite

lundi 23 mars 2009

RE5isme

re5_TF1.jpg

La marotte des journalistes de jeux vidéo, en mal de polémique ou trahis par le peu d’innovation du dernier jeu de Capcom, reste toujours le racisme dans Resident Evil 5. Même si le jeu est maintenant sorti et que le contexte peut être jugé dans son histoire, certains comme Overgame s’amusent encore à faire peur avec des noirs.

Lire la suite

mercredi 11 mars 2009

Tarif de groupe

resident-evil-5-364547.jpg
- Pour parler à votre coéquipier, insérez 2 euros.

A deux jours du vendredi 13, l’horreur se fait de plus en plus menaçante. En effet, Capcom est devenu un ogre capitaliste assoiffé de Microsoft Points et autres variantes. Les premiers tests Resident Evil 5 déploraient que le mode “mercenaire” (une course au frag et au highscore) ne soit pas disponible en co-op ou multijoueur.
Mais rassurons-nous, ce mode de jeu et ses variantes seront débloqués plus tard via du contenu téléchargeable, et a priori payant. Après les costumes hors de prix de Street Fighter 4, on dirait qu’une tendance se dessine clairement chez Capcom : d’abord faire payer 70 euros un jeu, et faire payer ensuite par DLC le moindre extra s’ajoutant au mode de jeu principal.

Par ailleurs, le mode étant prêt à la sortie du jeu, les données étant sur le disque, et le téléchargement pesant seulement quelques Ko pour ce qui semble être une clé numérique, peut-on encore parler de “contenu téléchargeable “ ?

Insert com

mardi 30 décembre 2008

Résidu d'Evil

medium_3146245796_8f7cf00860_o.jpg


Après les jouets Gears of War pas très jolis, voici venir des personnages de Resident Evil 5 encore plus moches. Ces deux jeux sont interdits au moins de 18 ans, pourtant un fabricant prends le risque de vendre des répliques articulées de piètre qualité. Je vois mal un adulte assumer ces GI joe sur l’étagère du salon.

thumb800x800_3146246236_b651f5bdc5_o.jpg

Insert com

jeudi 13 mars 2008

Léon le tombeur



Après quelques quiproquos avec des autochtones tatillons, Léon entreprit une petite ballade en barque. Mais une ombre concupiscente avait d'autres projets pour lui.

Lire la suite

lundi 17 décembre 2007

REU : chroniques du Parapluie Wii

Voilà le trailer pas très utile, si ce n’est pour faire chauffer les fans, du flim DVD sur Resident Evil en images de synthèse. Poursuivons avec ma chronique personnelle d’un week end passé sur l’épisode Wii sorti pour les fêtes…

La série des Biohazard a toujours été une frustration. Autant dès le premier épisode avec sa cinématique de série B j’ai accroché à l’univers, autant l’immersion s’arrêtait nette dès la manette entre les mains. Le système de jeu de galérien à la Alone in the Dark, où l’on tourne sur toi-même avec gauche ou droite et haut et bas pour reculer et avancer dans un décor fixe forçant les perspectives, m’a immédiatement paralysé. En clair, on a des balles limitées et des zombies partout, mais il est impossible de viser correctement
Avec Resident Evil 4 et sa caméra à l’épaule du beau Léon allait tout changer. Cette dernière aventure permettait enfin les combinaisons de tir tête-genoux et une gestion pyrotechnique des foules plus convaincante. Devant l’intérêt d’un public plus large des remakes des précédents épisodes ont vu le jour. Mais même assoiffé d’histoire, il est hors de question de se remettre aux Playmobils S.T.A.R.S des premiers volets. La série est devenue le seul jeu vidéo auquel je demandais qu’on joue pour moi. Profitant de l’expérience des autres pour mater les aventures de Jill, Chris, et leurs petits camarades.
Quelle brillante idée donc de sortir un jeu de tir (plus facile à manier tu meurs) retraçant les épisodes 0, 1, et 3 du jeu sur la console amies des gens normaux. Je sais bien que ce “best of” est peu comparable aux aventures originales. Mais il faut savoir que pour la plupart, c’est ça ou rien.

Un jeu de tir sans pistolet
Dès l’écran d’avertissement, où les bras d’un homme essaient de tenir l’objet de manière crédible, on est content de ne pas posséder l’immonde Wii Zapper. Une fois dans le jeu on comprend en plus la futilité de l’objet : les jeux de tirs sur Wii, c’est pas vraiment des jeux de pistolets. En fait on dirige le viseur à l’écran comme on déplacerait le curseur de la souris. On ne vise pas vraiment avec son corps, on essaie juste de placer sans trembler la réticule sur le haut du crâne de ce foutu zombie. C’est pas bien nouveau, vous avez déjà dû croiser ce genre de gameplay dans un jeu Flash quelconque.
Un constat un peu triste, et je me demande maintenant s’il sera possible de faire un jeu de tir arrivant au niveau du Guncon des Playstation sur cette console…


Les minis-QTE intervenant quand un zombie se rapproche trop près de l’écran sont très réussis et immersifs.

Des jolis dossiers à volets rabattables avec des élastiques
Donc REUC (ça fait un peu expectorant comme acronysme) n’est pas vraiment une histoire. Ca commence pas par “bonjour”, suivit de “mon Dieu que nous arrive-t’il”, parsemés de ” derrière toi, c’est troporrib’ !”. Ici on choisi le premier dossier concernant la première partie de RE0, et les autres se dévoilent selon la réussite. Il y a même des histoires parallèles dans le lot. On y suit Wesker la plupart du temps, affrontant des gens encore plus méééchants que lui.
Car il faut bien le dire, c’est ce mystérieux blond gominé que l’on suit en filigrane tout le long du jeu.



Le jeu n’est pas si court que ce que j’ai pu lire. La valeur-rejoue est conséquente avec des armes à améliorer et des stages à débloquer. L’implication du joueur est là, malgré les rails de la caméra, grâce aux tirs sur les objets pour trouver des indices sur Umbrella et à une action plutôt bien rythmée. Le deux premiers épisodes (RE0 et RE1) se jouent plus dans la mémoire du stage et les réflexes, alors que les deux derniers (RE3 et La Chute du Parapluie) sont plus dans l’endurance et la précision des tirs.
Même si l’on ne fait que pointer les ennemis, les tirs dans les genoux et la recherche du tir critique pour exploser le crâne d’un seul coup demandent assez d’investissement au joueur pour être dans l’action. Et même si les nouvelles révélations sont rares, Jill, Rebecca, Chris, Bill, et Carlos ne seront plus des inconnus pour les fans du n°4 et ceux tentés par le futur n°5 (de Charnier). On aura au moins appris une chose cocasse, qui est systématique pour presque tous les boss du jeu, pour tuer les gros monstres il faut tirer dans la bouche.

P.S.(=petit spoil): Chris sort déjà sa petite phrase du trailer du 5 : “i got a job to do, and I’m gonna see it through”.

Insert com

mercredi 11 avril 2007

Resident Evil 4 Wii



"Le seul jeu potable de la Gamecube va devenir le seul jeu potable de la Wii."

Rhoooooooooooooo.
Qui a dit ça ?!!?

Lire la suite