Une bouffée de nostalgie m’a fait remettre la main sur le N°1296 des Shonen Weekly Jump (15e semaine, 28 mars 1994). Je m’en souvenais surtout pour son adaptation de Muscle Bomber (Saturday Night Slam Masters chez nous), dessinée à l’occasion de la sortie de la version Super Famicom du jeu.

Cette brève incursion de Capcom dans l’univers du catch a laissé peu de traces* malgré ses trois épisodes en arcade entre 1993 et 1994. À vrai dire, on s’en souvient essentiellement pour les illustrations de Tetsuo Hara (Hokuto no Ken, s’il fallait le préciser), qui est censé avoir conçu aussi les personnages du jeu.

Je me souviens avoir longtemps cherché la suite de l’adaptation en manga, jusqu’à braver la proverbiale amabilité de la librairie Junku entre 94 et 96, mais sans réussite. 

Le hasard qui m’avait fait acheter ce numéro est aussi celui qui me l’a fait perdre et il m’aura fallu plus de vingt ans pour en rechercher un autre exemplaire ainsi que le suivant, où la fin du récit s’avérait être publiée (source des couvertures).

Je ne savais manifestement pas lire les hiraganas en 1994 puisque le manga scénarisé par Retsu Sawamura n’était pas du tout dessiné par Tetsuo Hara comme j’en étais persuadé, mais par un de ses jeunes assistants (23 ans à l’époque), Tōichirō Yanagida.

Incroyable exemple de synchronicité, ce même Yanagida en a publié deux dessins sur son compte instagram il y a quelques jours (Alexey Zalazof et Colt) :

À l’époque, il s’agissait d’ailleurs de sa première commande publiée sous son nom. Il dessine maintenant une série dérivée du manga Sakigake!! Otokojuku d’Akira Miyashita (disponible en ligne), autre grand titre de l’âge d’or du Shonen Weekly Jump. Il continue ainsi de travailler pour un dessinateur au style assez proche de son premier maître (pour l’anecdote, Tetsuo Hara et Akira Miyashita ont été eux-mêmes, avec Masami Kurumada, les assistants du même mangaka, Yoshihiro Takahashi).

A priori, il n’existe toujours aucune version reliée de Muscle Bomber Special Edition, et cette curiosité était restée, un peu oubliée, dans ces deux gros annuaires. Allez savoir qui mais quelqu’un a sacrifié les deux Jump concernés pour mettre les pages en ligne, donc si l’envie vous prend de découvrir ce petit manga sans prétention…

 

* On trouve quand même de petites références à la série dans Street Fighter V : les personnages qui restent plantés dans le sol après un Critical Art décisif, c’est Muscle Bomber qui l’a fait en premier. Un coup spécial de Cody, nouveau personnage DLC, est également repris de la panoplie d’Haggar dans le 3e épisode, Super Muscle Bomber: The International Blowout (Ring of Destruction: Slam Masters II). De même, la CWA parfois mentionnée dans SFV est une des ligues de catch imaginaires inventées pour Muscle Bomber.